Connaissances et outils

Etudes préalables

Etudes préalables

De la bonne conduite des études préalables dépend en grande partie l'efficacité des mesures de protection des captages * qui seront mises en place mais aussi leur acceptabilité de la part des acteurs concernés (qui repose notamment sur la base du volontariat). Ces études comprennent un ensemble de diagnostics visant à caractériser le territoire concerné, que ce soit en termes de qualité de la ressource prélevée, de vulnérabilité du milieu aux transferts de contaminants, de pressions exercées sur le milieu ou de contexte socio-économique dans lequel interviennent ces pressions.

études préalables AAC

Des études préalables bien menées pour des aac * protégées efficacement

Diagnostic initial et délimitation de l'AAC

Le diagnostic initial repose en premier lieu sur l' analyse de la qualité des eaux prélevées au captage * . Du point de vue des normes sanitaires, ces analyses sont prises en charge et mises à disposition par les Agences Régionales de Santé qui définissent alors les modalités d'échantillonnage (fréquence et nature des analyses réalisées) selon le type de ressource prélevée et la population desservie. Par ailleurs, elles peuvent être renforcées par des contrôles effectués par le producteur d'eau ou la collectivité en charge du captage. Ce type d'analyse fournit l'information élémentaire à l'identification de la nature de la contamination (le type et la diversité des contaminants détectés, les concentrations observées, la fréquence de dépassement des normes de potabilité...) et permettra de poser les objectifs, tant quantitatifs que qualitatifs, du programme d'action... Lire la suite

Les informations recueillies lors de ces analyses peuvent également s'avérer précieuses pour mieux caractériser certains aspects de la contamination tels que l'identification des sources d'émissions potentielles, la détermination des modes de transferts prédominants ainsi que les vitesses de circulations (autrement dit le temps de séjour des contaminants). Ce type de diagnostic pourra également être utilement complété par des analyses plus poussées, relatives à des paramètres physico-chimiques non obligatoires au regard de la réglementation (conductivité électrique, paramètres d'oxydo-réduction, isotopes?) [Barrez et al., 2013b, Gourcy et Petelet-Giraud, 2011].
 
 
Cet état des lieux hydrochimique constitue l'une des composantes du diagnostic initial qui doit permettre de caractériser plus largement le fonctionnement de l'AAC et, à terme, de délimiter celle-ci. Les autres outils nécessaires à cette tâche sont exposés dans deux guides méthodologiques dédiés respectivement aux eaux de surface [Le Henaff et Gauroy, 2012b] et aux eaux souterraines [Vernoux et al., 2007] avec, pour cette dernière ressource, des distinctions selon le(s) type(s) d'aquifère(s) rencontré(s) (aquifère * continu, aquifère * discontinu fissuré, aquifère discontinu karstique). Il s'agit de mener des études à caractère hydrologique et hydrogéologique pour caractériser, dans toute leur complexité, les chemins de l'eau intervenant sur l'AAC. Ceci inclut la prise en compte des possibles interactions entre eaux de surface et eaux souterraines [Barrez et al., 2013a] mais aussi des éventuels aménagements anthropiques susceptibles de transférer de l'eau entre bassins sans connexions hydrauliques naturelles (canaux et fossés, réseaux de collecte des eaux pluviales?). Pour cela, il peut être fait appel à un large panel de techniques aujourd'hui bien maîtrisées par les chargés d'étude (bilans « entrées/sorties », expériences de traçage artificiel, relevés et cartes piézométriques, essais de perméabilité ou encore modélisation hydrodynamique) mais nécessitant le plus souvent l'acquisition d'un certain nombre de données sur le terrain et par conséquent des délais et des financements parfois importants (à mettre en rapport avec les dimensions et la complexité de l'AAC étudiée).
 
Une délimitation précise de l'AAC permettra de bien cibler la zone sur laquelle porter les actions et ainsi de favoriser leur acceptabilité par les acteurs, en particuliers les agriculteurs lorsque l'AAC recouvre une part non négligeable de Surface Agricole Utile * (SAU).
 
Pour en savoir plus :
  • Barrez F., Wibaux V., Le Henaff G., Vernoux J.F., Carluer N., Catalogne C. (2013a). Aide quant à l'optimisation des actions pour protéger un captage : méthodologie de choix d'actions pertinentes en fonction des typologies de transfert sur une AAC * . Rapport Irstea/BRGM-ONEMA, 29 pp. 
  • Barrez F., Wibaux V., Le Henaff G., Vernoux J.F., Carluer N., Catalogne C. (2013b). Aide à l'optimisation des actions de protection des captages : apports du diagnostic hydrochimique à la connaissance des Aires d'Alimentation de Captage. Rapport Irstea/BRGM-ONEMA, 48 pp. 
  • Gourcy L., Petelet-Giraud E. (2011). Utilisation des outils isotopiques pour la délimitation des aires d'alimentation des captages destinés à l'alimentation en eau potable. Rapport BRGM-ONEMA, 77pp. 
  • Le Henaff G., Gauroy C. (2012b). Délimitation des aires d'alimentation de captages en eaux de surface et caractérisation de leur vulnérabilité vis-à-vis des pollutions agricoles diffuses par les pesticides ? Guide méthodologique. Rapport Irstea-MEEDDM/MAAP, 55 pp.
  • Vernoux J.F., Wuilleumier A., Dörfliger N. (2007). Délimitation des bassins d'alimentation des captages et de leur vulnérabilité vis-à-vis des pollutions diffuses - Guide méthodologique. Rapport BRGM-AESN, 72 pp.
  • Vernoux J.F., Wuilleumier A., Perrin J. (2014a). Délimitation des aires d'alimentation de captage d'eau souterraine et cartographie de leur vulnérabilité vis-à-vis des pollutions diffuses. Version révisée du guide méthodologique. Rapport BRGM-ONEMA, 150 pp.

Cartographie de la vulnérabilité intrinsèque

La caractérisation du risque de contamination des eaux sur l' Aire d'Alimentation d'un Captage (AAC) repose sur plusieurs étapes. L'analyse du risque propre au « milieu physique », également dénommé vulnérabilité intrinsèque, constitue le premier jalon de cette caractérisation. Couplé au comportement des différents types de contaminants dans le milieu (aptitude à l'adsorption, vitesse de dégradation...), il permet de déterminer une vulnérabilité spécifique. Le risque de contamination intègre finalement à cette information les pressions exercées sur le territoire : un milieu particulièrement vulnérable mais entièrement boisé ne présentera par exemple pas ou peu de risques de contamination... Lire la suite

Le volet relatif à la cartographie de la vulnérabilité intrinsèque des Aires d'Alimentation de Captage est lui aussi traité par les deux guides méthodologiques déjà mentionnés comme références pour la délimitation des AAC. Le premier de ces guides, datant de 2007 [Vernoux et al., 2007], concerne la vulnérabilité aux transferts de contaminants vers les eaux souterraines (donc par infiltration) et le second, datant de 2012 [Le Henaff et Gauroy, 2012a et 2012b], la vulnérabilité aux transferts de contaminants vers les eaux de surface (selon le type de ruissellement, les phénomènes de transferts en sub-surface ou encore de dérive atmosphérique). La mise en oeuvre de l'un ou de l'autre dépend donc du mode de captation des eaux mais aussi et surtout du mode de transfert identifié comme prédominant sur l'AAC lors du diagnostic initial. Néanmoins, il n'est pas rare de voir intervenir plusieurs ? voire l'ensemble des ? mécanismes de transfert dans l'alimentation du captage, c'est pourquoi il sera préconisé de les utiliser conjointement dans la plupart des cas rencontrés [Catalogne et al., à paraître].

 

Les deux guides proposent de s'appuyer sur différents critères jugés pertinents pour caractériser la vulnérabilité du milieu vis-à-vis des différents types de transferts. On retrouve ainsi des caractéristiques relatives aux propriétés du sol (perméabilité, épaisseur, texture, sensibilité à la battance * ?), au climat (précipitations efficaces, saisonnalité?), à la topographie (pente, distance au cours d'eau), aux propriétés de l'aquifère (perméabilité, degré de karstification) ou encore à la présence de dispositifs de drainage agricole.

Dans le cas du guide relatif aux eaux souterraines, ces critères sont combinés au travers d'une formule mathématique simple reposant sur le principe d'une pondération entre les paramètres, selon l'importance qu'on leur accorde vis-à-vis de la vulnérabilité (la forme de la combinaison étant adaptée au(x) type(s) d'aquifère(s) rencontré(s) sur l'AAC). Le résultat prend alors la forme d'une unique carte de vulnérabilité pour l'ensemble de l'AAC permettant de repérer aisément les zones les plus sensibles au risque de transfert vers les eaux souterraines.

Carte de vulnérabilité intrinsèque de l'AAC de Saint-Maxire - Echiré (79) 

Dans le cas du guide relatif aux eaux superficielles, les différentes données doivent être interprétées au travers d'une expertise locale, notamment pédologique, adaptée à l'échelle du territoire étudié. Cette méthode se différencie de la précédente en ce qu'elle conduit à la production de plusieurs cartes de vulnérabilité, relatives aux différents modes de transferts superficiels (ruissellement, drainage, dérive atmosphérique?). L'avantage est ici de disposer d'une gamme de résultats qui pourra faciliter l'identification des actions les plus pertinentes pour limiter la dispersion des contaminants dans le milieu aquatique.

Quelle que soit la méthode considérée, l'une des principales limites reste sans doute la difficulté à obtenir toutes les données requises sur l'ensemble de l'AAC. Il s'agit en particulier du cas des données relatives aux propriétés du sol qui peuvent, selon les régions et en l'absence de campagne de terrain, rester trop grossières (ou lacunaires) au regard des objectifs de la cartographie de vulnérabilité [Vernoux et al., 2011]. En tout état de cause, l'échelle des données à employer doit s'adapter à l'échelle du territoire étudié et, dans le cas des AAC les plus vastes, il pourra être pertinent de réaliser un premier travail de hiérarchisation des secteurs les plus prioritaires au regard des pressions exercées pour ensuite affiner le diagnostic de vulnérabilité intrinsèque.

Pour en savoir plus : 

  • Catalogne C., Carluer N., Le Henaff G., Vernoux J.F. (2014). Guide pour la délimitation et la cartographie de la vulnérabilité intrinsèque d'Aires d'Alimentation de Captages à transferts mixtes. Rapport IRSTEA/BRGM-ONEMA, 58 pp.
  • Le Henaff G., Gauroy C. (2012a). Délimitation des aires d'alimentation de captages en eaux de surface et caractérisation de leur vulnérabilité vis-à-vis des pollutions agricoles diffuses par les pesticides ? Note bibliographique. Rapport Irstea-MEEDDM/MAAP, 65 pp.
  • Le Henaff G., Gauroy C. (2012b). Délimitation des aires d'alimentation de captages en eaux de surface et caractérisation de leur vulnérabilité vis-à-vis des pollutions agricoles diffuses par les pesticides ? Guide méthodologique. Rapport Irstea-MEEDDM/MAAP, 55 pp.
  • Surdyk N., Vernoux J.F. (2011). Approche simplifiée de la vulnérabilité spécifique des eaux souterraines vis-à-vis des produits phytosanitaires * . Rapport BRGM-ONEMA, 59 pp.
  • Vernoux J.F., Wuilleumier A., Dörfliger N. (2007). Délimitation des bassins d'alimentation des captages et de leur vulnérabilité vis-à-vis des pollutions diffuses - Guide méthodologique. Rapport BRGM-AESN, 72 pp. Télécharger
  • Vernoux J.F., Barrez F., Wuilleumier A. (2011). Analyse des études de délimitation et de vulnérabilité des aires d'alimentation des captages d'eau souterraine « Grenelle ». Rapport BRGM-ONEMA, 118 pp.

Diagnostic territorial multi-pressions

L' identification des pressions exercées sur le territoire, c'est-à-dire la caractérisation des sources de contamination (localisation, type de substances utilisées et quantités épandues?), est une information déterminante pour permettre le bon positionnement des actions de protection, tout en ciblant évidemment les zones les plus vulnérables aux transferts vers le milieu aquatique... Lire la suite

Cette caractérisation s'appuie sur un diagnostic territorial dit multi-pressions (DTMP). Il s'agit d'un document propre à chaque territoire qui doit permettre de :

  • caractériser les pratiques et les systèmes de production au regard des enjeux environnementaux identifiés sur le territoire (identification des pratiques et systèmes à risques) ;
  • spatialiser et hiérarchiser les pressions d'origine agricole (DTPA, [MEDDE, 2010]) et non agricole à l'origine d'une dégradation d'un milieu ou d'une ressource ;
  • recenser les actions déjà conduites sur le territoire, en dresser le bilan, identifier les marges de manoeuvre disponibles et délimiter les zones d'action pertinentes ;
  • proposer les lignes directrices des mesures à mettre en oeuvre sur les zones d'action.

En complément, le DTMP sera susceptible de fournir certains éléments en mesure d'aider à l'optimisation d'un réseau de surveillance et de suivi de l'état du milieu en identifiant les substances utilisées sur le territoire et donc potentiellement présentes dans l'eau prélevée.

Comme pour tous les autres documents relatifs aux études préalables, une attention particulière doit être portée aux données recueillies, à leur référencement, leur partage, aux incertitudes qui y sont attachées, ainsi qu'à la nature des méthodes et outils ayant servi à leur acquisition.

Si les spécificités territoriales peuvent conduire à une hétérogénéité des documents produits, certaines informations minimales doivent cependant figurer dans chaque DTMP. Il s'agit :

  • des principales données relatives à l'occupation des sols,
  • des principales données relatives à la caractérisation des systèmes agricoles présents sur le territoire (nombre d'exploitations, pratiques agricoles au sens large...),
  • de la cartographie des zones d'actions pertinentes (en différenciant nature et importance des pressions).

Enfin, le DTMP doit être le fruit d'une démarche d'échange d'informations et de connaissances entre le porteur de projet, les diverses parties prenantes et la structure chargée de l'étude. En particulier, bien que l'étude de délimitation de l'Aire d'Alimentation de Captages et de sa vulnérabilité précède théoriquement le DTMP, il peut être néanmoins très profitable d'envisager, lorsque cela est possible, une collaboration entre les structures en charge de ces deux aspects, afin de s'assurer de leur bonne articulation.

Pour en savoir plus :

  • Guide pratique d'aide à la réalisation du diagnostic territorial des pressions et émissions agricoles (DTPEA). Rapport INRA-ONEMA

Diagnostic socio-économique

Le diagnostic socio-économique est un élément à part entière de la démarche de protection des captages qui vient en complément de l'analyse des pressions en permettant d'établir un plan d'action réaliste. Ce diagnostic doit en effet permettre d'identifier les mesures acceptables par les acteurs du monde agricole et non agricole tout en maintenant un objectif fort de protection de la ressource en eau sur le territoire considéré... Lire la suite

Ce type de diagnostic repose sur l'analyse des interactions sociales et économiques qui lient les différents acteurs concernés par la problématique des pollutions diffuses. Il fait appel à des entretiens avec les différentes catégories d'acteurs locaux, mais aussi des éléments comptables.

Afin de déterminer quels changements peuvent être envisagés de manière réaliste, il doit aider à mieux comprendre les enjeux liés au territoire en termes de flux financiers et de jeux d'acteurs (par exemple les contraintes des agriculteurs vis-à-vis de leurs partenaires). Concrètement, il permet :

A propos des collectivités : 

  • de préciser la compétence de chacun sur le territoire, ce qui est une façon de recenser les personnes clés qui pourront soutenir l'animation de l'AAC.
  • de répertorier les aides financières et techniques pouvant être apportées aux exploitants et aux collectivités et les intégrer dans l'élaboration du plan d?action, car elles représentent une des motivations au changement de pratiques.
  • de déterminer l'implication des collectivités dans le projet de restauration de la qualité de l'eau. Leurs pratiques doivent en effet être exemplaires pour inciter les agriculteurs à s'impliquer également. Les agriculteurs doivent être convaincus qu'ils ne sont pas les seuls à faire des efforts dans ce sens. Les actions entreprises par les collectivités et leurs initiatives pourront être exposées et transformées en arguments pour motiver les agriculteurs.

A propos des agriculteurs et organismes agricoles :  

  • de définir le positionnement des exploitants, philosophiquement et rapporté aux pratiques, leurs compétences (techniques, économiques, organisationnelles?) et leurs contraintes par rapport au marché.
  • de définir le positionnement des partenaires, philosophiquement, économiquement, et politiquement, et l'adéquation ou non de ce positionnement avec leurs actes (mise en application dans leur stratégie d'entreprise), de même que leurs compétences et leurs contraintes par rapport au marché.
  • de définir les sources de conseil disponibles ou potentielles et les réseaux d'acteurs mobilisables sur le territoire et ce qu'elles peuvent apporter pour faire avancer la problématique de la protection de la ressource en eau.

Le diagnostic socio-économique permet ainsi d'analyser les relations existantes, mais également les marges de manoeuvre présentes ou futures pour la mise en place d'actions efficaces et pérennes. Il pourra également servir de support à la production des documents de communication qui faciliteront le dialogue entre les acteurs concernés.

Pour en savoir plus :

  • AESN (2010a). Diagnostic socio-economique agricole sur une aire d'alimentation de captage - Memento. 21pp.
  • AESN (2010b). Diagnostic socio-economique agricole sur une aire d'alimentation de captage - CCTP type. 7pp. Télécharger
  • Mettoux-Petchimoutou A-P. (2014). Insertion des diagnostics territoriaux socio- économiques pour construire des plans d'actions sur les captages, Rapport Oieau ONEMA, 32 pp. Télécharger

 

 

 

Logo Irstea

Secondaire

Abaissement de nappe
Baisse durable ou temporaire du niveau piézométrique d'une nappe phréatique, due à une modification naturelle ou artificielle de son alimentation ou des prélèvements effectués.
Affleurement
Partie d'une couche géologique visible en surface.
Affaissement piézométrique
Baisse temporaire ou non du niveau piézométrique d'une nappe du fait de modification naturelle ou artificielle (prélèvement, diminution de l'alimentation, mise en communication des aquifères).
Piezometric depression
Temporary lowering or not of the groundwater level due to natural or artificial changes (withdrawal, decrease in recharge, connexion between the aquifers).
Agence de l'eau
Établissement public de l'État à caractère administratif placé sous la tutelle du ministre chargé de l'environnement. Dans le bassin ou groupement de bassins, l'agence de l'eau met en œuvre le schéma directeur d'aménagement et de gestion des eaux (SDAGE) et les schémas d'aménagement et de gestion des eaux (SAGE), en favorisant une gestion équilibrée et économe de la ressource en eau et des milieux aquatiques, l'alimentation en eau potable, la régulation des crues et le développement durable des activités économiques. Elle mène, de plus, une politique foncière de sauvegarde des zones humides approuvée par le comité de bassin. Ses ressources proviennent essentiellement de la perception de redevances sur les prélèvements et la pollution des eaux. L'agence de l'eau apporte des concours financiers aux actions d'intérêt commun qui contribuent à la gestion équilibrée de la ressource en eau et des milieux aquatiques, par exemple de dépollution, de gestion quantitative de la ressource ou de restauration et de mise en valeur des milieux aquatiques. L'agence de l'eau fait partie du secrétariat technique de bassin et assure le secrétariat du comité de bassin.
Outcrop
Part of a geological layer visible on the surface.
Water Agency
State Public institution of an administrative nature supervised by the Minister in charge of the environment. In a river basin or group of basins, the water agency is implementing the river basin management plan (SDAGE) and the sub-basin management plans (SAGEs), by enabling efficient and sound management of water resources and aquatic environments, drinking water supply, flood control and sustainable development of economic activities. Moreover, it applies a land policy for the protection of wetlands approved by the basin committee. Its resources mainly come from the levy of taxes on water abstraction and pollution. The water agency provides financial support to actions of common interest which contribute to the sound management of water resources and aquatic environments, such as pollution removal, quantitative management or restoration of the resource and development of aquatic environments. The water agency is part of the River-basin district level and takes care of the secretariat of the basin committee.
Aquifère
Formation géologique, continue ou discontinue, contenant de façon temporaire ou permanente de l'eau mobilisable, constituée de roches perméables (formation poreuses ou fissurées) et capable de la restituer naturellement ou par exploitation (drainage, pompage,...).
Agriculture raisonnée
Pratique agricole qui s'applique aux productions qui prennent en compte la protection de l'environnement, la santé et le bien-être animal. En France, le concept est réglementé par les pouvoirs publics (ministères chargés de l'agriculture et de l'écologie) et la promotion est assurée par le réseau FARRE (forum de l'agriculture raisonnée respectueuse de l'environnement). Une certification est attribuée aux exploitants agricoles respectant les principes de l'agriculture raisonnée.
Alimentation en Eau Potable (AEP)
Ensemble des équipements, des services et des actions qui permettent, en partant d'une eau brute, de produire une eau conforme aux normes de potabilité en vigueur, distribuée ensuite aux consommateurs. On considère 5 étapes distinctes dans cette alimentation : prélèvements, captages, traitement pour potabiliser l'eau, adduction (transport et stockage), et distribution au consommateur.
Agronomie
Ensemble des sciences et techniques visant à comprendre les relations entre cultures, milieux et techniques agricoles, et à améliorer l'agriculture.
Aire d'alimentation de captage (AAC)
Surface sur laquelle les eaux qui s'infiltrent alimentent le captage.
Captage
Dispositif par lequel on puise (source, sous-sol, rivière) l'eau nécessaire à un usage donné.
Abstraction supply zones
Area on which the water that soaks into the ground supplies the abstraction for drinking water.
Drinking water supply
All facilities, services and activities which allow, by using untreated water, producing water which meets the drinking water standards in force, then distributed to consumers. We consider five distinct steps in this supply, abstraction, intakes, drinking water treatment, conveyance (transport and storage), and distribution to the consumer.
Bassin hydrogéologique
Aire de collecte considérée à partir d'un exutoire ou d'un ensemble d'exutoires, limitée par le contour à l'intérieur duquel se rassemblent les eaux qui s'écoulent en souterrain vers cette sortie. La limite est la ligne de partage des eaux souterraines.
Aquifer
Continuous or discontinuous geological formation, containing temporary or permanent water that can be mobilized. It consists of permeable rock (porous or fractured formation) able to provide water naturally or though exploitation (drainage, pumping).
Hydro-geological basin
Collecting area extending from an outlet or a set of outlets and with a border inside which are gathered the waters flowing underground to that outlet. The limit is the groundwater watershed.
Bassin hydrographique
D'après le référentiel BD Carthage, grand bassin versant découpé en plusieurs régions hydrographiques, elles-mêmes divisées en secteurs hydrographiques, sous-secteurs hydrographiques et zones hydrographiques.
River basin (UK)
According to the Carthage database repository, a large catchment area (river basin) divided into several hydrographic regions, themselves divided into hydrographic sectors, hydrographic subsectors and hydrographic areas.
Code BSS
Code national de la Banque du Sous-Sol (BSS) attribué par le Bureau de Recherches Géologiques et Minières (BRGM) aux ouvrages souterrains notamment aux captages d'eau. Etabli selon le principe du positionnement du point sur une carte géologique au 1/50.000, le code BSS est de la forme suivante : 08035X0398/F. Les caractéristiques qui lui sont associées (coordonnées géographiques, profondeur et coupe géologique) permettent ensuite de localiser précisément chaque captage et d'identifier la nappe captée.
BSS code
National Code of Sub-Soil (BSS) assigned by the Office of Geological and Mining Research (BRGM) to underground structures including water abstractions. Established according to the principle of positioning a point on a 1:50,000 geological map, the BSS code is of the following form: 08035X0398 / F. The characteristics that are associated with it (geographic coordinates, depth and geological profile) are then used to precisely locate each intake and identify the abstracted groundwater.
Directive cadre sur l'eau (DCE)
Directive 2000/60/CE du Parlement européen et du Conseil du 23 octobre 2000 établissant un cadre pour une politique communautaire dans le domaine de l'eau, communément appelée directive cadre sur l'eau (DCE). Elle fixe des objectifs environnementaux et des échéances pour améliorer l'état écologique et l'état chimique des masses d'eau de surface ainsi que l'état quantitatif et l'état chimique des masses d'eau souterraine. Certaines masses d'eau, créées par l'activité humaine ou fondamentalement modifiées dans leurs caractéristiques par l'activité humaine, peuvent être désignées comme respectivement masses d'eau artificielles (MEA) ou masses d'eau fortement modifiées (MEFM). Dans ce cas, leurs caractéristiques et leur fonctionnement écologiques sont décrits par un potentiel écologique. La DCE fixe en particulier l'objectif général d'atteindre le « bon état » ou le « bon potentiel » des masses d'eau d'ici 2015, et établit une procédure de planification à cette fin. Suivant des cycles de gestion de six ans (2010-2015, 2016-2021, 2022-2027...) et au sein de chaque bassin ou groupement de bassins, un état des lieux doit être réalisé, un programme de surveillance doit être défini, une participation du public doit être assurée dans le cadre de l'élaboration du calendrier, du programme de travail et de la synthèse provisoire des questions importantes, ainsi que des projets de plans de gestion (qui sont inclus dans un SDAGE) et de programmes de mesures. Dans une logique de développement durable, les considérations économiques ont été explicitement prises en compte dans la directive. Ainsi, des exemptions sont prévues à l'atteinte du bon état et du bon potentiel d'ici 2015, qui peuvent être justifiées notamment par des coûts disproportionnés. Il doit, de plus, être fait état des mesures prises en matière de tarification de l'eau et de récupération des coûts des services de l'eau.
Water Framework Directive
Directive 2000/60/EC of the European Parliament and of the Council of 23 October 2000 establishing a framework for Community action in the field of water policy, commonly known as the Water Framework Directive (WFD). It sets out environmental objectives and deadlines to improve the ecological and chemical status of surface water bodies as well as the quantitative status and chemical status of groundwater bodies. Some water bodies created by human activity or having their characteristics fundamentally modified by human activity, may be designated respectively as artificial water bodies (AWB) or heavily modified water bodies (HMWB). In this case, their characteristics and ecological functioning are described by an ecological potential. The WFD especially sets the general goal to achieve "good status" or "good potential" of water bodies by 2015, and establishes a planning process for this purpose. Following six-year management cycles (2010-2015, 2016-2021, 2022-2027, etc) and in each basin or group of basins, an assessment should be made, a monitoring programme should be defined, public participation should be ensured in the development of a timetable, work programme and provisional summary of important issues, as well as draft management plans (which are included in a SDAGE) and programmes of measures. In a rationale of sustainable development, economic concerns have been explicitly taken into account in the Directive. Thus, there are exemptions to achieving good status and good potential by 2015, which can be justified by disproportionate costs in particular. Moreover, the measures taken in relation to water pricing and cost recovery for water services must be reported.
Directive INSPIRE (INSPIRE)
Directive 2007/2/CE du Parlement européen visant à rendre disponible une information géographique, appropriée, harmonisée et de qualité, pour aider à l'élaboration, l'exécution, la surveillance et l'évaluation des décisions politiques environnementales européennes. INSPIRE (Infrastructure pour l'information spatiale en Europe) est un projet lancé par la Commission Européenne et développé en collaboration avec les Etats membres.
INSPIRE Directive
Directive 2007/2/EC of the European Parliament aiming to make available geographic information, which is appropriate, harmonized and of good quality, to assist in the development, implementation, monitoring and evaluation of European environmental policy decisions. INSPIRE (Infrastructure for Spatial Information in Europe) is a project launched by the European Commission and developed in collaboration with the Member States.
Karst
Aquifère en terrain calcaire dont le comportement est caractérisé par une hétérogénéité et un compartimentage du réservoir qui se traduisent par deux grands types de fonctions : la fonction conductrice qui donne lieu à des écoulements rapides par les conduits karstiques interconnectés (fissures qui ont été élargies par dissolution) et qui explique la grande vulnérabilité aux contaminations de ces aquifères et la vitesse de déplacement des pollutions, et la fonction capacitive, assurée principalement par les zones fissurées et micro-fissurées, qui est le siège de vitesses d'écoulement plus lentes et autorise une capacité de stockage variable selon les calcaires.
Karst
Aquifer in limestone ground whose behaviour is characterized by heterogeneity and compartmentalization of the reservoir that result in two types of functions: the conductive function resulting in rapid flow through interconnected karstic conduits (cracks widened by dissolution), which explains the high vulnerability to contamination of these aquifers and the travel speed of pollutants; and the capacitive function, mainly provided by micro-cracked and cracked areas with slower flow velocities and a storage capacity that may vary depending on the kind of limestone.
Masse d'eau
Portion de cours d'eau, canal, aquifère, plan d'eau ou zone côtière homogène. Il s'agit d'un découpage élémentaire des milieux aquatiques destinée à être l'unité d'évaluation de la directive cadre sur l'eau 2000/60/CE. Une masse d'eau de surface est une partie distincte et significative des eaux de surface, telles qu'un lac, un réservoir, une rivière, un fleuve ou un canal, une partie de rivière, de fleuve ou de canal, une eau de transition ou une portion d'eaux côtières. Pour les cours d'eau la délimitation des masses d'eau est basée principalement sur la taille du cours d'eau et la notion d'hydro-écorégion. Les masses d'eau sont regroupées en types homogènes qui servent de base à la définition de la notion de bon état. Une masse d'eau souterraine est un volume distinct d'eau souterraine à l'intérieur d'un ou de plusieurs aquifères. On parle également, hors directive cadre sur l'eau, de masse d'eau océanique pour désigner un volume d'eau marin présentant des caractéristiques spécifiques de température et de salinité.
Périmètre de protection
Limite de l'espace réservé réglementairement autour des captages utilisés pour l'alimentation en eau potable, après avis d'un hydrogéologue agréé. Les activités artisanales, agricoles et industrielles, et les constructions y sont interdites ou réglementées afin de préserver la ressource en eau, en évitant des pollutions chroniques ou accidentelles. On peut distinguer réglementairement trois périmètres : le périmètre de protection immédiate où les contraintes sont fortes (possibilités d'interdiction d'activités), le périmètre de protection rapprochée où les activités sont restreintes, et le périmètre éloigné pour garantir la pérennité de la ressource.
Point d'eau
Accès naturel (source) ou artificiel (forage, drain, puits…) aux eaux souterraines. Chaque point d'eau est doté d'un code national (code BSS) et est localisé par ses coordonnées géographiques dans le cadre d'un système de projection. Il est également défini par les informations complémentaires suivantes : un nom ou un libellé, une altitude, une adresse (lieu-dit), une carte de localisation.
Vulnérabilité de nappe
Risque d'infiltration de polluants issus de la surface, à travers le sol et la zone non-saturée. La vulnérabilité des nappes est intrinsèque : elle dépend du contexte topographique (pente du terrain), pédologique (perméabilité), géologique (perméabilité, épaisseur). Une nappe captive, recouverte par une formation peu perméable (souvent des argiles) est peu vulnérable en comparaison d'une nappe libre.
Zone de protection des aires d'alimentation de captages
Surface sur laquelle l'eau qui s'infiltre ou ruisselle alimente une ressource en eau actuellement utilisée pour l'alimentation en eau potable ou susceptible de l'être dans le futur, dont la protection représente un enjeu important, et où les modes de gestion du sol sont importants pour atteindre les objectifs de qualité fixés par le Schéma directeur d'aménagement et de gestion des eaux (SDAGE).
Bassin versant de proximité
Partie terrestre de la zone côtière dont l'influence, sur la qualité de l'eau de la partie marine, est la plus forte. Cette partie est le plus petit sous-ensemble du bassin versant naturel.
Proximity catchment area
Terrestrial part of the coastal area whose influence on the water quality of the marine part is the strongest. This part is the smallest sub-area of the natural cachtment area.
Drinking water abstraction
Device used for withdrawing water (spring, groundwater, river) for a given use.
Champ captant
Zone englobant un ensemble d'ouvrages de captages prélevant l'eau souterraine d'une même nappe.
Well field
Area encompassing several structures for groundwater abstraction from the same water table.
Comité de bassin
Assemblée qui regroupe les différents acteurs, publics ou privés, agissant dans le domaine de l'eau au sein d'un bassin ou groupement de bassins. Le comité de bassin est consulté sur l'opportunité des actions significatives d'intérêt commun au bassin envisagées et, plus généralement, sur toutes les questions relatives à la gestion de l'eau et des milieux aquatiques. Il définit les orientations de l'action de l'agence de l'eau et participe à l'élaboration de ses décisions financières. Il adopte l'état des lieux et le schéma directeur d'aménagement et de gestion des eaux (SDAGE) et élabore le registre des zones protégées. Il donne un avis sur le programme de mesures et le programme de surveillance de l'état des eaux. Il approuve la politique foncière de sauvegarde des zones humides menée par l'agence de l'eau. Il est consulté sur le périmètre et le délai dans lequel doivent être élaborés ou révisés les schémas d'aménagement et de gestion des eaux (SAGE) et donne un avis sur les projets de SAGE. Il donne également son avis sur les projets de classements des cours d'eau prévus à l'article L. 214-17 du code de l'environnement et les projets d'objectifs environnementaux des milieux marins inclus dans les plans d'action pour le milieu marin. Il constitue une des parties prenantes dans la mise en œuvre de la directive inondation. Le périmètre d'intervention des établissements publics territoriaux de bassin est délimité après avis notamment du comité de bassin. En métropole, un comité de bassin est composé : de représentants des conseils généraux et régionaux ainsi que des communes ou de leurs groupements compétents dans le domaine de l'eau (pour 40%) ; de représentants des usagers de l'eau et des milieux aquatiques, des organisations socioprofessionnelles, des associations agréées de protection de l'environnement et de défense des consommateurs, des instances représentatives de la pêche et de personnes qualifiées (pour 40%) ; de représentants de l'Etat ou de ses établissements publics concernés (pour 20%). Le président est élu par les représentants des deux premiers collèges. Il existe douze comités de bassin en France.
Basin Committee
Assembly gathering different public or private stakeholders, acting in the field of water in a basin or group of basins. The basin committee is consulted on the opportunity of significant activities of common interest planned in the basin, more generally, on all issues related to the management of water and aquatic environments. It defines the orientations of the water agency's actions and participates in its financial decision-making. It approves the assessment and river basin management plan (SDAGE) and prepares the register of protected areas. It gives an opinion on the programme of measures and on the water status monitoring programme. It approves the land policy for safeguarding wetlands conducted by the Water Agency. It is consulted on the area and the time within which must be prepared or reviewed the Sub-basin management plans (SAGEs) and also gives an opinion on the planned SAGEs. It also gives its opinion on the draft classification of watercourses under Article L. 214-17 of the Environmental Code and the draft environmental objectives for the marine environment included in the action plans for the marine environment. It is an interested party in the implementation of the flood directive. The action area of the local public basin authorities is defined after consulting the basin committee, in particular. In continental France, a basin committee is made up of: representatives of General and Regional Councils as well as of municipalities or groups of municipalities competent in the field of water (40%), representatives of users of water and aquatic environments, socio-professional organizations, state-approved associations for environmental protection and consumer protection, representatives of fisheries and qualified people (up to 40%), representatives of the State and its public institutions concerned (up to 20%). The president is elected by the representatives of the first two groups. There are twelve basin committees in France
Directive Eaux souterraines
Directive fille 2006/118/CE du 12 décembre 2006 concernant la protection des eaux souterraines tant d'un point de vue quantitatif que qualitatif. Elle vise à établir des critères pour l'évaluation du bon état chimique des eaux souterraines. La définition de ce bon état repose, d'une part, sur l'existence de normes de qualité communautaires (pour les nitrates, pesticides et biocides) et, d'autre part, sur l'identification des polluants et de leurs valeurs seuils caractérisant les masses d'eaux souterraines dites « à risque ».
Groundwater Directive
Daughter Directive 2006/118/EC of 12 December 2006 on the protection of groundwater from both a quantitative and qualitative point of view. It aims to establish criteria for assessing the good chemical status of groundwater. The definition of this good status is based, firstly, on the existence of Community quality standards (for nitrates, pesticides and biocides) and, secondly, on the identification of pollutants and their limit values characterizing groundwater bodies "at risk".
Enquête publique
Démarche administrative par laquelle un organisme public (l'État, une mairie, une collectivité...) invite le public à donner son avis sur un projet d'aménagement. Les avis sont collectés par un Commissaire enquêteur, qui émet ensuite un avis motivé. Cet avis sert ensuite à réaliser une étude d'impact. Les enquêtes publiques sont par définition consultables par le public, et pendant le temps de la consultation, toujours modifiables par les associations et autres groupements publics.
Exploitation agricole
Entreprise (ou partie d'une entreprise) constituée en vue d'une production agricole. Une exploitation agricole est caractérisée par une gestion unique et des moyens de production propres.
Marnage
Variation du niveau de l'eau en fonction des périodes de crue ou d'étiage dans un plan d'eau, ou en fonction du niveau de pleine mer et du niveau de basse mer. Il se mesure en mètres entre deux dates.
Tidal range
Change in water level as a function of periods of high or low-flow in a body of water, or of the level of high tide and low sea water level. It is measured in metres between two dates.
Water body
Portion of a stream, canal, aquifer, lake or homogeneous coastal zone. This is a basic breakdown of aquatic environments to become the assessment unit of the Water Framework Directive 2000/60/EC. A surface water body is a discrete and significant element of surface water such as a lake, a reservoir, a stream, river or canal, part of a stream, river or canal, a transitional water or a stretch of littoral water. For waterways, delineation of water bodies is primarily based on the size of the stream and the concept of hydro-ecoregion. Water bodies are grouped into homogeneous types that are the basis for the definition of the concept of good status. A groundwater body is a distinct volume of groundwater within an aquifer or aquifers. We also speak, out of the Water Framework Directive, of ocean water body to designate a volume of marine water with specific characteristics of temperature and salinity.
Occupation du sol
Caractérise ici, selon la typologie de Corine Land Cover du Service d'observation et des statistiques (SOeS) du ministère chargé de l'environnement,, la surface d'un bassin versant. Cette typologie distingue notamment 5 grands types d'occupation du sol :territoires urbanisés, territoires agricoles, forêts et milieux semi-naturels, zones humides, et espaces aquatiques.
Land cover
Here it characterizes, according to the typology of the CORINE Land Cover base of the observation and statistics service (SOeS) of the Ministry for the Environment, the surface of a river basin. This typology distinguishes five major types of land cover in particular: urbanized areas, agricultural areas, forests and semi-natural areas, wetlands and aquatic environments.
Protection zone
Boundary of the statutorily reserved space around water intakes used for drinking water supply, after consulting a licensed hydrogeologist. Craft, agricultural and industrial activities, and buildings are prohibited or regulated to preserve water resources by avoiding chronic or accidental pollution. We can statutorily distinguish three areas: (i) the immediate protection area where constraints are strong (potential prohibition of activities); (ii) the close protection area where activities are limited, and (iii) the distant protection area to ensure the sustainability of the resource.
Piézomètre
Au sens strict, dispositif servant à mesurer la hauteur piézométrique en un point donné d'un système aquifère, qui indique la pression en ce point, en permettant l'observation ou l'enregistrement d'un niveau d'eau libre ou d'une pression. Le concept de piézomètre a été étendu à l'ensemble des ouvrages artificiels (puits, forages, gravières,....) ou naturels (avens, grottes,...) qui permettent l'accès aux eaux souterraines. On parle alors plutôt de forage non exploité qui permet la mesure du niveau de l'eau souterraine en un point donné de la nappe. Ce niveau qui varie avec l'exploitation nous renseigne sur la capacité de production de l'aquifère.
Piezometer
In the strict sense, a device used for measuring the pressure head at a given point in an aquifer system, which indicates the pressure at that point, by allowing the observation or recording of an unconfined water level or a pressure. The piezometer concept was extended to all man-made (wells, wells, gravel pits, etc) or natural structures (sinkholes, caves, etc) that allow access to groundwater. We then rather speak of non-operated well which allows measurement of the groundwater level at a given point of the water table. This level which varies with the groundwater exploitation provides information about the production capacity of the aquifer.
Water point
Natural (spring) or artificial access (drilling, drain, well, etc) to groundwater. Each water point has a national code (BSS code) and is located by geographic coordinates through a projection system. It is also defined by the following additional pieces of information: a name or label, an altitude, an address (locality), a location map.
Système aquifère
Ensemble de terrains aquifères constituant une unité hydrogéologique. Ses caractères hydrodynamiques lui confèrent une quasi-indépendance hydraulique (non-propagation d'effets en dehors de ses limites). Il constitue donc à ce titre une entité pour la gestion de l'eau souterraine qu'il renferme.
Aquifer system
Several aquifers that constitute a hydro-geological unit. Its hydrodynamic characteristics give it a hydraulic quasi-independence (non-propagation of effects outside its limits). As such, it is an entity for managing the groundwater it contains.
Zone d'alimentation
Zone depuis laquelle l'eau de pluie s'écoule vers un cours d'eau, un plan d'eau ou un réservoir.
Catchment area
Area from which rainwater flows into a river, a body of water or a reservoir.
Abstraction protection zone
Surface on which water seeps or streams to feed a water resource currently used for drinking water supply or likely to be used in the future, whose protection is an important issue, and where soil management methods are important to achieve the quality objectives set by the river basin management plan (SDAGE).
Hydrography
Study and description of rivers and bodies of water (oceans, seas, lakes, etc) that can be observed on the surface of the Earth. The term also refers to all streams of a given region, organized into river basins (watersheds US).
Basin Committee
Assembly gathering different public or private stakeholders, acting in the field of water in a basin or group of basins. The basin committee is consulted on the opportunity of significant activities of common interest planned in the basin, more generally, on all issues related to the management of water and aquatic environments. It defines the orientations of the water agency's actions and participates in its financial decision-making. It approves the assessment and river basin management plan (SDAGE) and prepares the register of protected areas. It gives an opinion on the programme of measures and on the water status monitoring programme. It approves the land policy for safeguarding wetlands conducted by the Water Agency. It is consulted on the area and the time within which must be prepared or reviewed the Sub-basin management plans (SAGEs) and also gives an opinion on the planned SAGEs. It also gives its opinion on the draft classification of watercourses under Article L. 214-17 of the Environmental Code and the draft environmental objectives for the marine environment included in the action plans for the marine environment. It is an interested party in the implementation of the flood directive. The action area of the local public basin authorities is defined after consulting the basin committee, in particular. In continental France, a basin committee is made up of: representatives of General and Regional Councils as well as of municipalities or groups of municipalities competent in the field of water (40%), representatives of users of water and aquatic environments, socio-professional organizations, state-approved associations for environmental protection and consumer protection, representatives of fisheries and qualified people (up to 40%), representatives of the State and its public institutions concerned (up to 20%). The president is elected by the representatives of the first two groups. There are twelve basin committees in France
Abaissement de nappe
Baisse durable ou temporaire du niveau piézométrique d'une nappe phréatique, due à une modification naturelle ou artificielle de son alimentation ou des prélèvements effectués.
Adsorption
Pénétration d'une substance à travers une barrière d'échange avec l'organisme.
Adsorption
Penetration of a substance through a barrier for exchange with the organism.
Affaissement piézométrique
Baisse temporaire ou non du niveau piézométrique d'une nappe du fait de modification naturelle ou artificielle (prélèvement, diminution de l'alimentation, mise en communication des aquifères).
Piezometric depression
Temporary lowering or not of the groundwater level due to natural or artificial changes (withdrawal, decrease in recharge, connexion between the aquifers).
Affleurement
Partie d'une couche géologique visible en surface.
Outcrop
Part of a geological layer visible on the surface.
Agence de l'eau
Établissement public de l'État à caractère administratif placé sous la tutelle du ministre chargé de l'environnement. Dans le bassin ou groupement de bassins, l'agence de l'eau met en œuvre le schéma directeur d'aménagement et de gestion des eaux (SDAGE) et les schémas d'aménagement et de gestion des eaux (SAGE), en favorisant une gestion équilibrée et économe de la ressource en eau et des milieux aquatiques, l'alimentation en eau potable, la régulation des crues et le développement durable des activités économiques. Elle mène, de plus, une politique foncière de sauvegarde des zones humides approuvée par le comité de bassin. Ses ressources proviennent essentiellement de la perception de redevances sur les prélèvements et la pollution des eaux. L'agence de l'eau apporte des concours financiers aux actions d'intérêt commun qui contribuent à la gestion équilibrée de la ressource en eau et des milieux aquatiques, par exemple de dépollution, de gestion quantitative de la ressource ou de restauration et de mise en valeur des milieux aquatiques. L'agence de l'eau fait partie du secrétariat technique de bassin et assure le secrétariat du comité de bassin.
Water Agency
State Public institution of an administrative nature supervised by the Minister in charge of the environment. In a river basin or group of basins, the water agency is implementing the river basin management plan (SDAGE) and the sub-basin management plans (SAGEs), by enabling efficient and sound management of water resources and aquatic environments, drinking water supply, flood control and sustainable development of economic activities. Moreover, it applies a land policy for the protection of wetlands approved by the basin committee. Its resources mainly come from the levy of taxes on water abstraction and pollution. The water agency provides financial support to actions of common interest which contribute to the sound management of water resources and aquatic environments, such as pollution removal, quantitative management or restoration of the resource and development of aquatic environments. The water agency is part of the River-basin district level and takes care of the secretariat of the basin committee.
Agriculture raisonnée
Pratique agricole qui s'applique aux productions qui prennent en compte la protection de l'environnement, la santé et le bien-être animal. En France, le concept est réglementé par les pouvoirs publics (ministères chargés de l'agriculture et de l'écologie) et la promotion est assurée par le réseau FARRE (forum de l'agriculture raisonnée respectueuse de l'environnement). Une certification est attribuée aux exploitants agricoles respectant les principes de l'agriculture raisonnée.
Agronomie
Ensemble des sciences et techniques visant à comprendre les relations entre cultures, milieux et techniques agricoles, et à améliorer l'agriculture.
Aire d'alimentation de captage (AAC)
Surface sur laquelle les eaux qui s'infiltrent alimentent le captage.
Abstraction supply zones
Area on which the water that soaks into the ground supplies the abstraction for drinking water.
Alimentation en eau potable (AEP)
Ensemble des équipements, des services et des actions qui permettent, en partant d'une eau brute, de produire une eau conforme aux normes de potabilité en vigueur, distribuée ensuite aux consommateurs. On considère 5 étapes distinctes dans cette alimentation : prélèvements, captages, traitement pour potabiliser l'eau, adduction (transport et stockage), et distribution au consommateur.
Drinking water supply
All facilities, services and activities which allow, by using untreated water, producing water which meets the drinking water standards in force, then distributed to consumers. We consider five distinct steps in this supply, abstraction, intakes, drinking water treatment, conveyance (transport and storage), and distribution to the consumer.
Aquifère
Formation géologique, continue ou discontinue, contenant de façon temporaire ou permanente de l'eau mobilisable, constituée de roches perméables (formation poreuses ou fissurées) et capable de la restituer naturellement ou par exploitation (drainage, pompage,...).
Aquifer
Continuous or discontinuous geological formation, containing temporary or permanent water that can be mobilized. It consists of permeable rock (porous or fractured formation) able to provide water naturally or though exploitation (drainage, pumping).
Bassin hydrogéologique
Aire de collecte considérée à partir d'un exutoire ou d'un ensemble d'exutoires, limitée par le contour à l'intérieur duquel se rassemblent les eaux qui s'écoulent en souterrain vers cette sortie. La limite est la ligne de partage des eaux souterraines.
Hydro-geological basin
Collecting area extending from an outlet or a set of outlets and with a border inside which are gathered the waters flowing underground to that outlet. The limit is the groundwater watershed.
Bassin hydrographique
D'après le référentiel BD Carthage, grand bassin versant découpé en plusieurs régions hydrographiques, elles-mêmes divisées en secteurs hydrographiques, sous-secteurs hydrographiques et zones hydrographiques.
River basin (UK)
According to the Carthage database repository, a large catchment area (river basin) divided into several hydrographic regions, themselves divided into hydrographic sectors, hydrographic subsectors and hydrographic areas.
Bassin versant
Surface d'alimentation d'un cours d'eau ou d'un plan d'eau. Le bassin versant se définit comme l'aire de collecte des eaux, considérée à partir d'un exutoire : elle est limitée par le contour à l'intérieur duquel toutes les eaux s'écoulent en surface et en souterrain vers cet exutoire. Ses limites sont les lignes de partage des eaux.
Catchment area
Surface area feeding a watercourse or a body of water. The catchment area is defined as the area of water collecting up to an outlet: it is limited by a border within which all waters flow on the surface and underground to this outlet. Its boundaries are the watersheds (water divide - US).
Bassin versant de proximité
Partie terrestre de la zone côtière dont l'influence, sur la qualité de l'eau de la partie marine, est la plus forte. Cette partie est le plus petit sous-ensemble du bassin versant naturel.
Proximity catchment area
Terrestrial part of the coastal area whose influence on the water quality of the marine part is the strongest. This part is the smallest sub-area of the natural cachtment area.
Battance
Caractère d'un sol tendant à se désagréger sous l'action des gouttes de pluie et à former une croûte de surface s'opposant à l'infiltration.
Captage
Dispositif par lequel on puise (source, sous-sol, rivière) l'eau nécessaire à un usage donné.
Drinking water abstraction
Device used for withdrawing water (spring, groundwater, river) for a given use.
Champ captant
Zone englobant un ensemble d'ouvrages de captages prélevant l'eau souterraine d'une même nappe.
Well field
Area encompassing several structures for groundwater abstraction from the same water table.
Code BSS
Code national de la Banque du Sous-Sol (BSS) attribué par le Bureau de Recherches Géologiques et Minières (BRGM) aux ouvrages souterrains notamment aux captages d'eau. Etabli selon le principe du positionnement du point sur une carte géologique au 1/50.000, le code BSS est de la forme suivante : 08035X0398/F. Les caractéristiques qui lui sont associées (coordonnées géographiques, profondeur et coupe géologique) permettent ensuite de localiser précisément chaque captage et d'identifier la nappe captée.
BSS code
National Code of Sub-Soil (BSS) assigned by the Office of Geological and Mining Research (BRGM) to underground structures including water abstractions. Established according to the principle of positioning a point on a 1:50,000 geological map, the BSS code is of the following form: 08035X0398 / F. The characteristics that are associated with it (geographic coordinates, depth and geological profile) are then used to precisely locate each intake and identify the abstracted groundwater.
Comité de bassin
Assemblée qui regroupe les différents acteurs, publics ou privés, agissant dans le domaine de l'eau au sein d'un bassin ou groupement de bassins. Le comité de bassin est consulté sur l'opportunité des actions significatives d'intérêt commun au bassin envisagées et, plus généralement, sur toutes les questions relatives à la gestion de l'eau et des milieux aquatiques. Il définit les orientations de l'action de l'agence de l'eau et participe à l'élaboration de ses décisions financières. Il adopte l'état des lieux et le schéma directeur d'aménagement et de gestion des eaux (SDAGE) et élabore le registre des zones protégées. Il donne un avis sur le programme de mesures et le programme de surveillance de l'état des eaux. Il approuve la politique foncière de sauvegarde des zones humides menée par l'agence de l'eau. Il est consulté sur le périmètre et le délai dans lequel doivent être élaborés ou révisés les schémas d'aménagement et de gestion des eaux (SAGE) et donne un avis sur les projets de SAGE. Il donne également son avis sur les projets de classements des cours d'eau prévus à l'article L. 214-17 du code de l'environnement et les projets d'objectifs environnementaux des milieux marins inclus dans les plans d'action pour le milieu marin. Il constitue une des parties prenantes dans la mise en œuvre de la directive inondation. Le périmètre d'intervention des établissements publics territoriaux de bassin est délimité après avis notamment du comité de bassin. En métropole, un comité de bassin est composé : de représentants des conseils généraux et régionaux ainsi que des communes ou de leurs groupements compétents dans le domaine de l'eau (pour 40%) ; de représentants des usagers de l'eau et des milieux aquatiques, des organisations socioprofessionnelles, des associations agréées de protection de l'environnement et de défense des consommateurs, des instances représentatives de la pêche et de personnes qualifiées (pour 40%) ; de représentants de l'Etat ou de ses établissements publics concernés (pour 20%). Le président est élu par les représentants des deux premiers collèges. Il existe douze comités de bassin en France.
Culture intermédiaire piège à nitrates (CIPAN)
Nitrate-fixing intermediate crops
Specific cultivation, planted during the period between crops rotation, when bare ground is usually exposed. These selected crops are fast growing species (white mustard, radish, canola, phacelia, vetch, trefoil, etc.) allowing to fix the excess nitrogen that is still on the ground, in order to prevent it to migrate to the groundwater or to the streams, washed away by rain. These crops also have the benefit of reducing the soil erosion and enhancing biodiversity.
Dénitrification
Réduction des nitrates (NO3-) en azote gazeux (N2) par des bactéries en situation d'anoxie. Un milieu en anoxie est tel que l'oxygène sous sa forme dissoute en est absent. Ce phénomène est différent de la consommation des nitrates par les végétaux.
Denitrification
Nitrate (NO3-) reduction to nitrogen gas (N2) by bacteria in anoxic conditions. An anoxic medium has no dissolved oxygen. This phenomenon is different from the consumption of nitrates by plants.
Directive cadre sur l'eau (DCE)
Directive 2000/60/CE du Parlement européen et du Conseil du 23 octobre 2000 établissant un cadre pour une politique communautaire dans le domaine de l'eau, communément appelée directive cadre sur l'eau (DCE). Elle fixe des objectifs environnementaux et des échéances pour améliorer l'état écologique et l'état chimique des masses d'eau de surface ainsi que l'état quantitatif et l'état chimique des masses d'eau souterraine. Certaines masses d'eau, créées par l'activité humaine ou fondamentalement modifiées dans leurs caractéristiques par l'activité humaine, peuvent être désignées comme respectivement masses d'eau artificielles (MEA) ou masses d'eau fortement modifiées (MEFM). Dans ce cas, leurs caractéristiques et leur fonctionnement écologiques sont décrits par un potentiel écologique. La DCE fixe en particulier l'objectif général d'atteindre le « bon état » ou le « bon potentiel » des masses d'eau d'ici 2015, et établit une procédure de planification à cette fin. Suivant des cycles de gestion de six ans (2010-2015, 2016-2021, 2022-2027...) et au sein de chaque bassin ou groupement de bassins, un état des lieux doit être réalisé, un programme de surveillance doit être défini, une participation du public doit être assurée dans le cadre de l'élaboration du calendrier, du programme de travail et de la synthèse provisoire des questions importantes, ainsi que des projets de plans de gestion (qui sont inclus dans un SDAGE) et de programmes de mesures. Dans une logique de développement durable, les considérations économiques ont été explicitement prises en compte dans la directive. Ainsi, des exemptions sont prévues à l'atteinte du bon état et du bon potentiel d'ici 2015, qui peuvent être justifiées notamment par des coûts disproportionnés. Il doit, de plus, être fait état des mesures prises en matière de tarification de l'eau et de récupération des coûts des services de l'eau.
Water Framework Directive
Directive 2000/60/EC of the European Parliament and of the Council of 23 October 2000 establishing a framework for Community action in the field of water policy, commonly known as the Water Framework Directive (WFD). It sets out environmental objectives and deadlines to improve the ecological and chemical status of surface water bodies as well as the quantitative status and chemical status of groundwater bodies. Some water bodies created by human activity or having their characteristics fundamentally modified by human activity, may be designated respectively as artificial water bodies (AWB) or heavily modified water bodies (HMWB). In this case, their characteristics and ecological functioning are described by an ecological potential. The WFD especially sets the general goal to achieve "good status" or "good potential" of water bodies by 2015, and establishes a planning process for this purpose. Following six-year management cycles (2010-2015, 2016-2021, 2022-2027, etc) and in each basin or group of basins, an assessment should be made, a monitoring programme should be defined, public participation should be ensured in the development of a timetable, work programme and provisional summary of important issues, as well as draft management plans (which are included in a SDAGE) and programmes of measures. In a rationale of sustainable development, economic concerns have been explicitly taken into account in the Directive. Thus, there are exemptions to achieving good status and good potential by 2015, which can be justified by disproportionate costs in particular. Moreover, the measures taken in relation to water pricing and cost recovery for water services must be reported.
Directive Eaux souterraines
Directive fille 2006/118/CE du 12 décembre 2006 concernant la protection des eaux souterraines tant d'un point de vue quantitatif que qualitatif. Elle vise à établir des critères pour l'évaluation du bon état chimique des eaux souterraines. La définition de ce bon état repose, d'une part, sur l'existence de normes de qualité communautaires (pour les nitrates, pesticides et biocides) et, d'autre part, sur l'identification des polluants et de leurs valeurs seuils caractérisant les masses d'eaux souterraines dites « à risque ».
Groundwater Directive
Daughter Directive 2006/118/EC of 12 December 2006 on the protection of groundwater from both a quantitative and qualitative point of view. It aims to establish criteria for assessing the good chemical status of groundwater. The definition of this good status is based, firstly, on the existence of Community quality standards (for nitrates, pesticides and biocides) and, secondly, on the identification of pollutants and their limit values characterizing groundwater bodies "at risk".
Directive INSPIRE (INSPIRE)
Directive 2007/2/CE du Parlement européen visant à rendre disponible une information géographique, appropriée, harmonisée et de qualité, pour aider à l'élaboration, l'exécution, la surveillance et l'évaluation des décisions politiques environnementales européennes. INSPIRE (Infrastructure pour l'information spatiale en Europe) est un projet lancé par la Commission Européenne et développé en collaboration avec les Etats membres.
INSPIRE Directive
Directive 2007/2/EC of the European Parliament aiming to make available geographic information, which is appropriate, harmonized and of good quality, to assist in the development, implementation, monitoring and evaluation of European environmental policy decisions. INSPIRE (Infrastructure for Spatial Information in Europe) is a project launched by the European Commission and developed in collaboration with the Member States.
Effluent
Eau usée ou déchet liquide rejeté dans le milieu par une source de pollution, quelle qu'elle soit (industrie, activité agricole, navire, en opération ou non, etc.).
Effluent
Wastewater or liquid waste discharged into the environment from a source of pollution whatsoever (industry, agriculture, shipping, operating or not, etc).
Enquête publique
Démarche administrative par laquelle un organisme public (l'État, une mairie, une collectivité...) invite le public à donner son avis sur un projet d'aménagement. Les avis sont collectés par un Commissaire enquêteur, qui émet ensuite un avis motivé. Cet avis sert ensuite à réaliser une étude d'impact. Les enquêtes publiques sont par définition consultables par le public, et pendant le temps de la consultation, toujours modifiables par les associations et autres groupements publics.
Erosion
Ensemble des phénomènes qui enlèvent des matériaux à la surface d'une roche ou d'un sol, le plus souvent par la pluie, le vent et les vagues. Elle peut être d'origine physique, chimique voire biologique.
Erosion
All phenomena that remove materials from the surface of a rock or soil, most often by rain, wind and waves. It can be of physical, chemical or biological origin.
Erosion du sol
Amincissement de la couche arable d'un champ sous l'effet des forces érosives naturelles de l'eau et du vent, ou sous l'effet des activités agricoles, comme le travail du sol. L'érosion du sol abaisse la productivité de la terre et contribue à la pollution des cours d'eau, des terres humides et des lacs adjacents.
Eutrophisation
Enrichissement excessif des cours d'eau et des plans d'eau en éléments nutritifs, essentiellement le phosphore et l'azote qui constituent un véritable engrais pour les plantes aquatiques. Elle se manifeste par la prolifération excessive des végétaux dont la décomposition provoque une diminution notable de la teneur en oxygène. Il s'en suit, entre autres, une diversité animale et végétale amoindrie et des usages perturbés (alimentation en eau potable, loisirs,...).
Eutrophication
Excessive enrichment of rivers and water bodies by nutrients, mainly phosphorus and nitrogen, which constitute a true fertilizer for aquatic plants. It is characterized by excessive proliferation of plants whose decomposition causes a significant decrease in the oxygen content. It results, among other things, in a diminishing fauna and flora diversity and in disrupted uses (drinking water supply, recreational activities, etc).
Evapotranspiration (ET)
Phénomène par lequel les végétaux perdent de l'eau sous forme de vapeur transférée vers l'atmosphère.
Evapotranspiration
Quantity of water vapour coming, on the one hand, from the evaporation of water from soil, surface water, and wet vegetation, and, on the other, from plant transpiration. Evapotranspiration is an important component of the water cycle. It depends on meteorological parameters (sun rays, wind, temperature, etc) on soil characteristics (moisture, albedo, etc) and on vegetation. It is measured in water depth related to duration, for example in mm/day.
Exploitation agricole
Entreprise (ou partie d'une entreprise) constituée en vue d'une production agricole. Une exploitation agricole est caractérisée par une gestion unique et des moyens de production propres.
Humus
Matière noirâtre composée de matière organique issue de la décomposition partielle des débris végétaux, qui se forme dans le sol. L'évolution de l'humus dépend pour beaucoup de l'oxygénation du milieu. En milieu oxygéné, il peut donner des boues (plus ou moins dépendantes du sol sous-jacent, de son pH, et de la nature des feuillages qui le nourrissent) ; en milieu non oxygéné, il peut donner des tourbes plus ou moins acides et anoxiques.
Hydroécorégion
Zone homogène du point de vue de la géologie, du relief et du climat. C'est l'un des principaux critères utilisés dans la typologie et la délimitation des masses d'eau de surface. La France métropolitaine peut être décomposée en 21 hydro-écorégions principales.
Hydro-ecological area
Homogeneous area in terms of geology, topography and climate. This is one of the main criteria used in typology and delimitation of surface water bodies. Continental France can be divided into 21 major hydro-ecological areas.
Hydrogéologie
Science des eaux souterraines, comprise dans les sciences de la Terre. L'hydrogéologie réunit la connaissance des conditions géologiques et hydrologiques et des lois physiques qui régissent l'origine, la présence, les mouvements et les propriétés des eaux souterraines, ainsi que les applications de ces connaissances aux actions humaines sur les eaux souterraines, notamment à leur prospection, à leur captage et à leur protection.
Hydrogeology
Science of groundwater, included in Earth Science. Hydrogeology combines the knowledge of the geological and hydrological conditions and physical laws that govern the origin, presence, movement and properties of groundwater, as well as applications of this knowledge to human activities on groundwater, including its exploration, abstraction and protection.
Hydrographie
Etude et la description des cours d'eau et des étendues d'eau (océans, mers, lacs...) qu'on peut observer à la surface de la terre. Le terme désigne aussi l'ensemble des cours d'eau d'une région donnée, organisés en bassins hydrographiques.
Installation classée pour la protection de l'environnement (ICPE)
Installation définie dans la « nomenclature des installations classées » établies par décret en Conseil d'Etat, pris sur le rapport du Ministre chargé des installations classées, après avis du conseil supérieur des installations classées. Ce décret soumet les installations à autorisation ou à déclaration suivant la gravité des dangers ou des inconvénients que peut présenter leur exploitation. Sont soumis aux dispositions de la loi "Installées classées" du 19 juillet 1976, les usines, ateliers, dépôts, chantiers et d'une manière générale les installations exploitées ou détenues par toute personne physique ou morale, publique ou privée, qui peuvent présenter des dangers ou des inconvénients soit pour la commodité du voisinage, soit pour la santé , la sécurité, la salubrité publique, soit pour l'agriculture, soit pour la protection de la nature et de l'environnement, soit pour la conservation des sites et des monuments. Les dispositions de cette loi sont également applicables aux exploitations de carrières aux sens des articles 1er et 4 du code minier.
Installation subject to special environmental inspections
Installation defined in the "classified facility nomenclature" established by decree of the Council of State, based on the report of the Minister for classified facilities, after consulting the High Council of classified facilities. This decree requires these facilities to have an authorization or make a declaration depending on the severity of the hazards or disturbance that may be caused when they operate. Are subject to the provisions of the "classified facilities" law of 19 July 1976, the plants, workshops, warehouses, construction sites and generally facilities operated or owned by any natural or legal person, public or private, which may generate threats or disturbances either for the neighbourhood or for health, safety, public health, either for agriculture or for the protection of nature and the environment, or for the conservation of sites and monuments. The provisions of this law shall also apply to quarries according to Articles 1 and 4 of the Mining Code.
Karst
Aquifère en terrain calcaire dont le comportement est caractérisé par une hétérogénéité et un compartimentage du réservoir qui se traduisent par deux grands types de fonctions : la fonction conductrice qui donne lieu à des écoulements rapides par les conduits karstiques interconnectés (fissures qui ont été élargies par dissolution) et qui explique la grande vulnérabilité aux contaminations de ces aquifères et la vitesse de déplacement des pollutions, et la fonction capacitive, assurée principalement par les zones fissurées et micro-fissurées, qui est le siège de vitesses d'écoulement plus lentes et autorise une capacité de stockage variable selon les calcaires.
Karst
Aquifer in limestone ground whose behaviour is characterized by heterogeneity and compartmentalization of the reservoir that result in two types of functions: the conductive function resulting in rapid flow through interconnected karstic conduits (cracks widened by dissolution), which explains the high vulnerability to contamination of these aquifers and the travel speed of pollutants; and the capacitive function, mainly provided by micro-cracked and cracked areas with slower flow velocities and a storage capacity that may vary depending on the kind of limestone.
Lessivage
Entraînement en profondeur par l'eau à travers les horizons de sols des substances fixées sur des particules fines. En particulier, les nitrates et certains produits phytosanitaires (ou leurs produits de dégradation) peuvent ainsi atteindre les nappes d'eau et en altérer la qualité, jusqu'à rendre l'eau impropre à la consommation.
Run-off
Water driving substances attached to fine particles through the soil. Nitrates and some pesticides in particular (or their degradation by-products) can reach groundwater and affect its quality up to making water unfit for consumption.
Ligne de partage des eaux
Ligne de part et d'autre de laquelle les eaux s'écoulent vers l'un ou l'autre de deux bassins versants juxtaposés.
Watershed (UK)
Line on either side of which the water flows towards one or the other of two juxtaposed river basins.
Lit majeur
Lit maximum qu'occupe un cours d'eau dans lequel l'écoulement ne s'effectue que temporairement lors du débordement des eaux hors du lit mineur en période de très hautes eaux (en particulier lors de la plus grande crue historique). Ses limites externes sont déterminées par la plus grande crue historique. Le lit majeur du cours d'eau permet le stockage des eaux de crues débordantes. Il constitue également une mosaïque d'habitats pour de nombreuses espèces. Cet ensemble d'habitats est aussi appelé « annexe hydraulique ».
Floodplain
Maximum bed occupied by a stream in which water flows only temporarily when the minor bed overflows during very high-flow periods (especially in the largest historical flood). Its outer limits are determined by the largest historical flood. The floodplain of the river allows the storage of overflowing waters. There is also a mosaic of habitats for many species. These habitats are also called "water dependent habitats"
Lit mineur
Partie du lit comprise entre des berges franches ou bien marquées dans laquelle l'intégralité de l'écoulement s'effectue la quasi totalité du temps en dehors des périodes de très hautes eaux et de crues débordantes. Le lit mineur englobe le lit d'étiage. Sa limite est le lit de plein bord. Dans le cas d'un lit en tresse, il peut y avoir plusieurs chenaux d'écoulement. Le lit mineur accueille une faune et une flore variée (poissons, invertébrés, écrevisses, moules, diatomées, macrophytes...) dont l'état des populations dépend étroitement de l'hétérogénéité du lit et des connexions avec le lit majeur et les annexes hydrauliques.
Minor bed
Part of the bed between well-marked river banks in which water entirely flows outside periods of very high-flow and overflowing. The minor bed includes the low-water channel. Its limit is the bankfull discharge channel. In the case of a braided bed, there may be several flow channels. The minor bed is home to varied flora and fauna (fish, invertebrates, crayfish, mussels, diatoms, macrophytes, etc) whose population status is closely linked to the heterogeneity of the bed and to connections with the floodplain and water-dependent areas.
Marnage
Variation du niveau de l'eau en fonction des périodes de crue ou d'étiage dans un plan d'eau, ou en fonction du niveau de pleine mer et du niveau de basse mer. Il se mesure en mètres entre deux dates.
Tidal range
Change in water level as a function of periods of high or low-flow in a body of water, or of the level of high tide and low sea water level. It is measured in metres between two dates.
Masse d'eau
Portion de cours d'eau, canal, aquifère, plan d'eau ou zone côtière homogène. Il s'agit d'un découpage élémentaire des milieux aquatiques destinée à être l'unité d'évaluation de la directive cadre sur l'eau 2000/60/CE. Une masse d'eau de surface est une partie distincte et significative des eaux de surface, telles qu'un lac, un réservoir, une rivière, un fleuve ou un canal, une partie de rivière, de fleuve ou de canal, une eau de transition ou une portion d'eaux côtières. Pour les cours d'eau la délimitation des masses d'eau est basée principalement sur la taille du cours d'eau et la notion d'hydro-écorégion. Les masses d'eau sont regroupées en types homogènes qui servent de base à la définition de la notion de bon état. Une masse d'eau souterraine est un volume distinct d'eau souterraine à l'intérieur d'un ou de plusieurs aquifères. On parle également, hors directive cadre sur l'eau, de masse d'eau océanique pour désigner un volume d'eau marin présentant des caractéristiques spécifiques de température et de salinité.
Water body
Portion of a stream, canal, aquifer, lake or homogeneous coastal zone. This is a basic breakdown of aquatic environments to become the assessment unit of the Water Framework Directive 2000/60/EC. A surface water body is a discrete and significant element of surface water such as a lake, a reservoir, a stream, river or canal, part of a stream, river or canal, a transitional water or a stretch of littoral water. For waterways, delineation of water bodies is primarily based on the size of the stream and the concept of hydro-ecoregion. Water bodies are grouped into homogeneous types that are the basis for the definition of the concept of good status. A groundwater body is a distinct volume of groundwater within an aquifer or aquifers. We also speak, out of the Water Framework Directive, of ocean water body to designate a volume of marine water with specific characteristics of temperature and salinity.
Matière en suspension (MES)
Particule solide, minérale ou organique, en suspension dans l'eau. L'eau apparaît trouble et colorée.
Suspended solid (SS)
Solid inorganic or organic particle suspended in water. The water appears cloudy and colourful.
Matière organique
Matière fabriquée par les êtres vivants (végétaux, animaux, champignons et autres décomposeurs dont micro-organismes).
Mesure agri-environnementale (MAE)
Mesure visant une meilleure prise en compte de l'environnement (protection des eaux,...) dans les pratiques agricoles, par : encouragement aux agriculteurs limitant l'utilisation d'engrais et de pesticides, encouragement à la réduction des troupeaux pour atténuer la pollution par effluents d'élevage, encouragement aux agriculteurs adoptant des pratiques améliorant la qualité du milieu rural ou l'entretien des terres abandonnées, encouragement au gel de terres agricoles sur 20 ans à des fins écologiques, lancement des Plans de Développement Durable (PDD) à titre expérimental en 1993, visant à globaliser les diverses aides agri-environnementales évoquées et d'autres aides relatives au développement. Les mesures agri-environnementales (MAE) se traduisent par des aides ou des rémunérations accordées aux agriculteurs ayant des pratiques agricoles respectueuses de l'environnement sous la forme d'un engagement contractuel entre l'Etat, la CEE et des exploitants agricoles pour une durée de 5 à 10 ans (voire 20 ans).
Agri-environmental measure
Measure for taking greater account of the environment (water protection, etc) in agricultural practices, by encouraging: (i) farmers to limit the use of fertilizers and pesticides; (ii) the destocking of livestock to mitigate pollution by cattle effluent; (iii) farmers to adopt practices that improve the environmental quality of rural areas or the maintenance of abandoned lands; (iv) setting aside farmlands over 20 years for ecological purposes; the launching of Sustainable Development Plans (SDPs) on an experimental basis in 1993, to globalize agri-environmental aid and other development assistance. Agri-environmental measures (AEMs) result in aid or compensation granted to farmers, using farming practices respectful of the environment, in the form of a contractual agreement between the State, the EEC and the farmers for a 5 to 10 year period (or 20 years even).
Nappe captive
Volume d'eau souterraine généralement à une pression supérieure à la pression atmosphérique car isolée de la surface du sol par une formation géologique imperméable. Une nappe peut présenter une partie libre et une partie captive. Les nappes captives sont souvent profondes, voire très profondes (1000 m et plus).
Confined aquifer
Volume of groundwater at a pressure usually higher than the atmospheric pressure because isolated from the ground surface by an impermeable geological formation. An aquifer can have an unconfined section and a confined one. Confined aquifers are often deep or very deep (1,000 m or more).
Nappe libre
Volume d'eau souterraine dont la surface est libre, c'est-à-dire à la pression atmosphérique. La surface d'une nappe libre fluctue donc sans contrainte. Ces nappes sont souvent peu profondes.
Unconfined groundwater
Volume of groundwater whose surface is free, i.e. at atmospheric pressure. The surface of an unconfined groundwater fluctuates freely without any constraint. These aquifers are often shallow.
Nitrates
Principaux aliments azotés des plantes, dont ils favorisent la croissance, ils jouent un rôle important comme engrais. Toutes les eaux naturelles contiennent normalement des nitrates à des doses variant selon les saisons (de l'ordre de quelques milligrammes par litre). Dans de nombreuses eaux souterraines et de surface, on observe aujourd'hui une augmentation de la concentration en nitrates d'origine diffuse (entraînement des nitrates provenant des engrais minéraux ou organiques non utilisés par les plantes) ou ponctuelle (rejets d'eaux usées domestiques, agricoles ou industrielles). L'enrichissement progressif des eaux en nitrates peut conduire à compromettre leur utilisation pour la production d'eau potable et conduit, dans certains cas, à des développements importants d'algues. Ce phénomène d'eutrophisation est accentué par la présence de phosphore.
Nitrates
Major nitrogen feeds for plant growth; they play a significant role as fertilizers. All natural waters normally contain nitrates at doses which vary with the season (about a few milligrams per litre). In many ground and surface waters, there is today an increase in the nitrate concentration from non-point (run-off of nitrates from inorganic or organic fertilizers that are not used by plants) or point sources (discharge of domestic, agricultural or industrial wastewater). The progressive nitrate enrichment of water can compromise the latter's use for drinking water production and leads, in some cases, to significant algae development. This eutrophication phenomenon is accentuated by the presence of phosphorus.
Occupation du sol
Caractérise ici, selon la typologie de Corine Land Cover du Service d'observation et des statistiques (SOeS) du ministère chargé de l'environnement,, la surface d'un bassin versant. Cette typologie distingue notamment 5 grands types d'occupation du sol :territoires urbanisés, territoires agricoles, forêts et milieux semi-naturels, zones humides, et espaces aquatiques.
Land cover
Here it characterizes, according to the typology of the CORINE Land Cover base of the observation and statistics service (SOeS) of the Ministry for the Environment, the surface of a river basin. This typology distinguishes five major types of land cover in particular: urbanized areas, agricultural areas, forests and semi-natural areas, wetlands and aquatic environments.
Panier de biens (et services finaux représentatifs)
Panier, construit par les instituts de statistiques, pour le suivi de l'évolution des prix d'un certain nombre de produits, pondérés par leur poids dans la consommation. L'observation des prix se fait par enquête et échantillonnage permanents.
Basket of representative goods (and services to the end user)
Basket, built by the statistical institutes, to monitor change in price levels for a number of products, weighted by their share in consumption. Price monitoring is done by permanent survey and sample.
Pélagique
Par opposition à « benthique », qualifie les organismes et les processus ayant lieu en milieu océanique (eaux libres), sans lien avec le fond.
Pelagic
As opposed to "benthic", it describes organisms and processes occurring in the ocean (open water) and not close to the bottom.
Périmètre de protection
Limite de l'espace réservé réglementairement autour des captages utilisés pour l'alimentation en eau potable, après avis d'un hydrogéologue agréé. Les activités artisanales, agricoles et industrielles, et les constructions y sont interdites ou réglementées afin de préserver la ressource en eau, en évitant des pollutions chroniques ou accidentelles. On peut distinguer réglementairement trois périmètres : le périmètre de protection immédiate où les contraintes sont fortes (possibilités d'interdiction d'activités), le périmètre de protection rapprochée où les activités sont restreintes, et le périmètre éloigné pour garantir la pérennité de la ressource.
Protection zone
Boundary of the statutorily reserved space around water intakes used for drinking water supply, after consulting a licensed hydrogeologist. Craft, agricultural and industrial activities, and buildings are prohibited or regulated to preserve water resources by avoiding chronic or accidental pollution. We can statutorily distinguish three areas: (i) the immediate protection area where constraints are strong (potential prohibition of activities); (ii) the close protection area where activities are limited, and (iii) the distant protection area to ensure the sustainability of the resource.
Pêche à pied
C'est une activité de cueillette exercée le long du rivage sans recours à une embarcation. La pêche à pied peut être soit une activité de loisir (on parle aussi de « pêche amateur »), soit une activité professionnelle (qui concerne principalement les bivalves).
Hand fishing
It is an activity practiced along the shore for gathering fish without using a boat. Hand fishing can be either a recreational activity (we also speak of "sport fishing") or a professional activity (which mainly concerns bivalves).
Déphosphatation
Traitement spécifique (physico-chimique ou biologique) d'une eau usée qui vise la réduction de sa concentration en phosphate.
Phosphate removal
Specific (physico-chemical or biological) treatment of wastewater which aims to reduce its phosphate concentration.
Phosphates
Composés organophosphorés dérivés de l'acide phosphorique. Les phosphates sont utilisés dans l'agriculture comme engrais. Des émissions de grandes quantités de phosphates sont rejetés dans l'environnement par l'exploitation minière. Les phosphates ont beaucoup d'effets sur les organismes. En effet, l'augmentation des concentrations de phosphore dans les eaux de surface augmente la croissance des organismes dépendant du phosphate, comme par exemple les algues et les lentilles d'eau. L'eau devient alors plutôt invivable pour les autres organismes. Ce phénomène est appelé eutrophisation.
Phycotoxine
Substance toxique secrétée par certaines espèces de phytoplancton.
Phycotoxin
Toxic substance secreted by certain species of phytoplankton.
Phytobenthos
Ensemble des algues photophoriques et cyanobactéries qui vivent sur le substrat (plutôt que dans la colonne d'eau).
Phytobenthos
All luminescent algae and cyanobacteria that live on the substrate (rather than in the water column).
Phytosanitaire
Produit destiné aux soins des végétaux. Il peut exister une confusion avec les pesticides, qui sont des produits phytosanitaires, mais seulement destinés à lutter contre les organismes jugés nuisibles. Les produits phytosanitaires sont utilisés en quantités importantes, dans différents domaines d'application : en premier lieu l'agriculture, mais aussi la voirie (entretien des routes et des voies ferrées) et divers usages privés (jardinage, traitement des locaux, etc.). En fait les phytosanitaires dénomment les mêmes produits que les pesticides mais ils sont alors utilisés pour l'agriculture et la protection des cultures. Les produits phytosanitaires regroupent un grand nombre de classes de produits telles que : les insecticides (qui tuent les insectes), les fongicides (qui éliminent les champignons), les herbicides (qui désherbent), les nématicides (qui tuent les nématodes et les vers de terre), les rodonticides (utilisés pour se débarrasser des différents rongeurs tels que rats, souris, mulots, lérots, ...).
Phytosanitary product
Plant protection products. There may be some confusion with pesticides, which are phytosanitary products, but only intended to fight against organisms considered harmful. Phytosanitary products are used in large quantities in various ranges of application: firstly agriculture, but also roads (maintenance of roads and railways) and various private uses (gardening, treatment of facilities, etc). In fact phytosanitary products style the same products as pesticides, but they are then used for agriculture and crop protection. The phytosanitary products include many classes of products such as insecticides (which kill insects), fungicides (which eliminate fungi), herbicides (weeding), nematicides (which kill nematodes and earthworms), rodenticides (used to get rid of various rodents such as rats, mice, field mice, garden dormice, etc).
Piézomètre
Au sens strict, dispositif servant à mesurer la hauteur piézométrique en un point donné d'un système aquifère, qui indique la pression en ce point, en permettant l'observation ou l'enregistrement d'un niveau d'eau libre ou d'une pression. Le concept de piézomètre a été étendu à l'ensemble des ouvrages artificiels (puits, forages, gravières,....) ou naturels (avens, grottes,...) qui permettent l'accès aux eaux souterraines. On parle alors plutôt de forage non exploité qui permet la mesure du niveau de l'eau souterraine en un point donné de la nappe. Ce niveau qui varie avec l'exploitation nous renseigne sur la capacité de production de l'aquifère.
Piezometer
In the strict sense, a device used for measuring the pressure head at a given point in an aquifer system, which indicates the pressure at that point, by allowing the observation or recording of an unconfined water level or a pressure. The piezometer concept was extended to all man-made (wells, wells, gravel pits, etc) or natural structures (sinkholes, caves, etc) that allow access to groundwater. We then rather speak of non-operated well which allows measurement of the groundwater level at a given point of the water table. This level which varies with the groundwater exploitation provides information about the production capacity of the aquifer.
Point d'eau
Accès naturel (source) ou artificiel (forage, drain, puits...) aux eaux souterraines. Chaque point d'eau est doté d'un code national (code BSS) et est localisé par ses coordonnées géographiques dans le cadre d'un système de projection. Il est également défini par les informations complémentaires suivantes : un nom ou un libellé, une altitude, une adresse (lieu-dit), une carte de localisation.
Water point
Natural (spring) or artificial access (drilling, drain, well, etc) to groundwater. Each water point has a national code (BSS code) and is located by geographic coordinates through a projection system. It is also defined by the following additional pieces of information: a name or label, an altitude, an address (locality), a location map.
Réseau hydrographique
Ensemble des milieux aquatiques (plans d'eau, cours d'eau, eaux souterraines, zones humides, etc.) présents sur un territoire donné, le terme de réseau évoquant explicitement les liens physiques et fonctionnels entre ces milieux.
Hydrographic network
All aquatic environments (bodies of water, watercourses, groundwater, wetlands, etc) found on a given territory; the term network explicitly referring to the physical and functional links between these environments.
Surface Agricole Utile
Surface comprenant les grandes cultures, les superficies toujours en herbe, les cultures permanentes (vignes, vergers...), les jachères, les jardins et vergers familiaux. La surface agricole utile ne comprend pas les sols des bâtiments et cours, les landes non productives et les friches, les peupleraies en plein, les taillis, bois et forêts de l'exploitation, ainsi que les territoires non agricoles.
Usable Agricultural Area
Surface including field crops, permanent grassland areas, permanent crops (vineyards, orchards, etc), fallow lands, family gardens and orchards. The usable agricultural area does not include the grounds of buildings and yards, moors and unproductive wastelands, poplar plantations, thickets, woods and forests of the farm, as well as non-agricultural areas.
Système aquifère
Ensemble de terrains aquifères constituant une unité hydrogéologique. Ses caractères hydrodynamiques lui confèrent une quasi-indépendance hydraulique (non-propagation d'effets en dehors de ses limites). Il constitue donc à ce titre une entité pour la gestion de l'eau souterraine qu'il renferme.
Aquifer system
Several aquifers that constitute a hydro-geological unit. Its hydrodynamic characteristics give it a hydraulic quasi-independence (non-propagation of effects outside its limits). As such, it is an entity for managing the groundwater it contains.
Vulnérabilité
Fragilité ou susceptibilité face à un aléa donné ou une pression donnée.
Vulnerability
Fragility and susceptibility when facing a given hazard or a given pressure.
Vulnérabilité de nappe
Risque d'infiltration de polluants issus de la surface, à travers le sol et la zone non-saturée. La vulnérabilité des nappes est intrinsèque : elle dépend du contexte topographique (pente du terrain), pédologique (perméabilité), géologique (perméabilité, épaisseur). Une nappe captive, recouverte par une formation peu perméable (souvent des argiles) est peu vulnérable en comparaison d'une nappe libre.
Zone d'alimentation
Zone depuis laquelle l'eau de pluie s'écoule vers un cours d'eau, un plan d'eau ou un réservoir.
Catchment area
Area from which rainwater flows into a river, a body of water or a reservoir.
Zone de protection des aires d'alimentation de captages
Surface sur laquelle l'eau qui s'infiltre ou ruisselle alimente une ressource en eau actuellement utilisée pour l'alimentation en eau potable ou susceptible de l'être dans le futur, dont la protection représente un enjeu important, et où les modes de gestion du sol sont importants pour atteindre les objectifs de qualité fixés par le Schéma directeur d'aménagement et de gestion des eaux (SDAGE).
Abstraction protection zone
Surface on which water seeps or streams to feed a water resource currently used for drinking water supply or likely to be used in the future, whose protection is an important issue, and where soil management methods are important to achieve the quality objectives set by the river basin management plan (SDAGE).