Retours d’expériences

Partages d'expériences

La préservation et l’amélioration de la qualité de l’eau peut s’appuyer sur l'expérience acquise sur les AAC depuis de nombreuses années. Les acteurs de la problématique AAC peuvent rencontrer les mêmes problématiques et parfois les mêmes solutions. Sur cette page, vous pouvez ainsi accéder à différents partages d'expérience sur la problématique des « AAC ». Si vous voulez ajouter une expérience partagée sur le Portail, contactez-nous pour proposer un partage d'expérience


 Voir les partages d'expériences sur une carte


Critères de recherche
Résulats de 1 à 5 sur les 9 réponses
Créer un évènement pour répondre à des objectifs multiples: • Diversifier les sources de revenu des exploitants agricoles, par la diversification des ateliers de productions et des assolements • Développer l’économie du territoire compatible avec les enjeux environnementaux locaux • Organiser un lieu de rencontre entre agriculteurs, transformateurs, distributeurs et collectivités en s’inspirant d’expériences réussies organisées par d’autres Chambres d’agriculture
Acteur/réseau ayant rédigé le retour d'expérience : APCA
Département concerné : YONNE
Re-Sources, une démarche partenariale au niveau régional: Dans un contexte général de dégradation des masses d’eau en Charente-Maritime, une démarche volontaire et partenariale a été privilégiée au niveau régional pour la mise en place de plans d’actions sur les captages prioritaires « Grenelle »: Re-Sources. Cette démarche repose sur 3 piliers: volontariat, multipartenarial et actions individuelles-collectives.
Acteur/réseau ayant rédigé le retour d'expérience : APCA
Département concerné : CHARENTE-MARITIME
Dans l’Oise, les captages d’Auger-Saint-Vincent alimentent en eau potable 14 communes autour de Crépy-en-Valois et distribue à 20 000 habitants près d’un million de m3 par an. Deux de ces quatre captages présentent des concentrations en nitrates proches du seuil de potabilité et des pesticides y sont régulièrement détectés. Réunie au sein d’une association, une douzaine d’agriculteurs représentant environ trois quarts de la surface agricole de l’aire d’alimentation de captages a pris très tôt l’initiative de faire évoluer ses pratiques. L’agence de l’eau Seine-Normandie et le syndicat d’...
Département concerné : OISE
Un forage unique alimente en eau potable les 800 habitants de la commune de Rachecourt-sur-Marne. La remise en culture, en 2000, de prairies situées dans le périmètre de protection immédiate du captage, a entraîné une forte augmentation du taux de nitrates, allant jusqu’à rendre l’eau impropre à la consommation. Une longue bataille juridique et des mesures agro-environnementales ont permis la remise en herbe d’une grande majorité des surfaces qui ne l’était pas encore sur l’aire d’alimentation du captage. Ceci a permis la restauration de la qualité de l’eau.
Département concerné : HAUTE-MARNE
Ce captage de la Râcle connaît des problèmes de pollution depuis environ 35 ans. Historiquement, les problèmes de qualité de l’eau étaient liés aux nitrates, dont la concentration dépassait régulièrement les normes pour l’eau de consommation, à savoir 50 mg/l: la plupart des valeurs étaient supérieures à 60 mg/l avant 2000. Une première diminution est intervenue sur la période 1997 à 2001 et une seconde depuis 2008. En 2001, ces teneurs étaient passées sous la barre des normes de potabilité. Le résultat de la mise en place de mesures et de pratiques agricoles efficaces.
Acteur/réseau ayant rédigé le retour d'expérience : Réseau Captages – Alterre Bourgogne-Franche-Comté
Département concerné : COTE-D'OR

Localisation des partages d'expériences