Retours d’expériences

Partages d'expériences

La préservation et l’amélioration de la qualité de l’eau peut s’appuyer sur l'expérience acquise sur les AAC depuis de nombreuses années. Les acteurs de la problématique AAC peuvent rencontrer les mêmes problématiques et parfois les mêmes solutions. Sur cette page, vous pouvez ainsi accéder à différents partages d'expérience sur la problématique des « AAC ». Si vous voulez ajouter une expérience partagée sur le Portail, contactez-nous pour proposer un partage d'expérience


 Voir les partages d'expériences sur une carte


Critères de recherche
Résulats de 1 à 5 sur les 14 réponses
Une mobilisation ancienne des viticulteurs: Sur ce bassin versant exclusivement agricole, les viticulteurs se sont mobilisés dès 1997 pour réduire l’impact de leurs pratiques. Des changements de pratiques volontaires d’entretien des sols ont eu lieu initialement dans un contexte économique et climatique favorable. Pour pérenniser et renforcer la démarche, les viticulteurs, accompagnés par la Chambre d'agriculture de l'Hérault, se sont organisés, à partir de 2008, autour d’un projet collectif permettant de mobiliser des aides indispensables dans un contexte moins favorable. Ce...
Acteur/réseau ayant rédigé le retour d'expérience : APCA
Département concerné : HERAULT
Originalité de la démarche: De nombreuses actions ayant déjà été mises en place antérieurement: bilan azoté post récolte, plans d’aménagement corps de ferme, diagnostic des risques de transfert de phytos Aquaplaine®, Programme Eau et Agriculture (PEA), etc., le maître d’ouvrage a souhaité lancer une nouvelle dynamique au démarrage de l’ORQUE. La Chambre d’agriculture a proposé à tous les agriculteurs, suite au diagnostic Soléo®, de réaliser une simulation de conversion totale ou partielle de leur exploitation à l’agriculture biologique. Les diagnostics ont été réalisés par le GABNOR et un...
Acteur/réseau ayant rédigé le retour d'expérience : APCA
Département concerné : PAS-DE-CALAIS
Le Pays de l’Or est considéré comme le « jardin de Montpellier »: plus de 50 % de ses terres sont dédiées à l’agriculture, ce qui représente 3 000 emplois directs sur le territoire. Mais le territoire connait des problèmes de pollutions des nappes d’eaux souterraines, à la fois par les nitrates et les pesticides, en raison des activités en surface, à la fois agricoles et non agricoles. En vue d’améliorer la qualité de l’eau mais également de maintenir l’activité économique de façon durable, l’Agglo a mis en place une stratégie de reconquête de la qualité de l’eau souterraine baptisée «...
Acteur/réseau ayant rédigé le retour d'expérience : Captages d'eauccitanie
Département concerné : HERAULT
Le bassin aquifère de Sainteny-Marchésieux qui s’étend sur 90 km2 constitue la plus grande réserve d’eau potable de la Manche. Six forages alimentent en eau potable 80 000 habitants, à hauteur d’environ 4 millions de m3/an. Deux de ces captages, victimes d’une pollution ancienne à l’atrazine ont été classés prioritaires dès 2010. Constituée principalement de pâturages destinés à l’élevage bovin, l’aire d’alimentation de ces captages s’étend sur environ 2 000 ha parsemés de quelques champs de maïs et de céréales. Aujourd’hui, la quasi-totalité des exploitants agricoles participent activement...
Département concerné : MANCHE
Entre Bourgogne et Champagne-Ardenne, entre l’Yonne et l’Aube, à l’est de Sens, l’aquifère de la Craie et les eaux des sources de la vallée de la Vanne fournissent 15 à 20% de l’eau potable de la capitale. Or, cette ressource est exposée à des risques de pollutions aux nitrates et aux pesticides. On peut y trouver des traces de molécules anciennes, telles que l’atrazine, dont l’usage est interdit depuis 2003, mais aussi, à l’occasion d’épisodes de pluie associés à des périodes de traitements agricoles, des produits plus récents, essentiellement des herbicides. Depuis 2008, pour protéger ces...
Département concerné : AUBE

Localisation des partages d'expériences