Retours d’expériences

Partages d'expériences

La préservation et l’amélioration de la qualité de l’eau peut s’appuyer sur l'expérience acquise sur les AAC depuis de nombreuses années. Les acteurs de la problématique AAC peuvent rencontrer les mêmes problématiques et parfois les mêmes solutions. Sur cette page, vous pouvez ainsi accéder à différents partages d'expérience sur la problématique des « AAC ». Si vous voulez ajouter une expérience partagée sur le Portail, contactez-nous pour proposer un partage d'expérience


 Voir les partages d'expériences sur une carte


Critères de recherche
Résulats de 11 à 15 sur les 65 réponses
Originalité de la démarche: Après un diagnostic des pressions agricoles et un plan d’action, le SIAEP a décidé d’aller plus loin et de mettre en place une filière de valorisation de la biomasse de miscanthus par une utilisation en chaufferie 27 ha sont ainsi mis en place dans l’AAC et cultivés sans intrants
Acteur/réseau ayant rédigé le retour d'expérience : APCA
Département concerné : HAUT-RHIN
Objectifs de qualité à la prise d’eau: 90 % des concentrations annuelles en produits phytosanitaires doivent être inférieurs à 0,1 μg/l 4 axes majeurs pour une amélioration de la qualité de l’eau:- Co-construction des objectifs et du plan d'action- démarche basée sur le volontariat- démarche sur 5 ans avec obligation de moyens puis de résultats- Ensemble des acteurs du bassin à mobiliser: agriculteurs, collectivités et particuliers
Acteur/réseau ayant rédigé le retour d'expérience : APCA
Département concerné : ORNE
Une mobilisation ancienne des viticulteurs: Sur ce bassin versant exclusivement agricole, les viticulteurs se sont mobilisés dès 1997 pour réduire l’impact de leurs pratiques. Des changements de pratiques volontaires d’entretien des sols ont eu lieu initialement dans un contexte économique et climatique favorable. Pour pérenniser et renforcer la démarche, les viticulteurs, accompagnés par la Chambre d'agriculture de l'Hérault, se sont organisés, à partir de 2008, autour d’un projet collectif permettant de mobiliser des aides indispensables dans un contexte moins favorable. Ce...
Acteur/réseau ayant rédigé le retour d'expérience : APCA
Département concerné : HERAULT
Un volet du plan d’action spécifique à la réduction des transferts rapides: Le 1er programme d’action a été réalisé par la Chambre d’agriculture en concertation avec les agriculteurs locaux. Il prévoit, en complément des volets de diminution de la pollution azotée et phytosanitaires, des actions spécifiques pour limiter les transferts rapides vers la nappe souterraine. Au vu de la vulnérabilité karstique du territoire, il s’agit principalement de protéger les axes de ruissellement et les zones d’engouffrement par de l’enherbement ou la mise en place d’aménagements d’hydraulique douce. Le...
Acteur/réseau ayant rédigé le retour d'expérience : APCA
Département concerné : SEINE-MARITIME
Re-Sources, une démarche partenariale au niveau régional: Dans un contexte général de dégradation des masses d’eau en Charente-Maritime, une démarche volontaire et partenariale a été privilégiée au niveau régional pour la mise en place de plans d’actions sur les captages prioritaires « Grenelle »: Re-Sources. Cette démarche repose sur 3 piliers: volontariat, multipartenarial et actions individuelles-collectives.
Acteur/réseau ayant rédigé le retour d'expérience : APCA
Département concerné : CHARENTE-MARITIME

Localisation des partages d'expériences