Retours d’expériences

Partages d'expériences

La préservation et l’amélioration de la qualité de l’eau peut s’appuyer sur l'expérience acquise sur les AAC depuis de nombreuses années. Les acteurs de la problématique AAC peuvent rencontrer les mêmes problématiques et parfois les mêmes solutions. Sur cette page, vous pouvez ainsi accéder à différents partages d'expérience sur la problématique des « AAC ». Si vous voulez ajouter une expérience partagée sur le Portail, contactez-nous pour proposer un partage d'expérience


 Voir les partages d'expériences sur une carte


Critères de recherche
Résulats de 26 à 30 sur les 64 réponses
Sur l’Airon, un affluent de la Sélune, la prise d’eau du Pont-Juhel alimente en eau potable environ 8 000 habitants des communes d’Ille-et-Vilaine de la Bazouge-du-Désert, Le Loroux, Louvigné-du-Désert, Mellé, Monthault et Saint-Georges-de-Reitembault. Le territoire de l’aire d’alimentation de ce captage est essentiellement agricole, orienté vers l’élevage laitier. Contaminée par les nitrates, la prise d’eau a fait l’objet en 2003 d’une autorisation exceptionnelle assortie d’un plan de gestion établi pour retrouver une eau de qualité conforme au seuil de potabilité (50mg/l). Un arrêté...
Département concerné : ILLE-ET-VILAINE
Dans l’Oise, les captages d’Auger-Saint-Vincent alimentent en eau potable 14 communes autour de Crépy-en-Valois et distribue à 20 000 habitants près d’un million de m3 par an. Deux de ces quatre captages présentent des concentrations en nitrates proches du seuil de potabilité et des pesticides y sont régulièrement détectés. Réunie au sein d’une association, une douzaine d’agriculteurs représentant environ trois quarts de la surface agricole de l’aire d’alimentation de captages a pris très tôt l’initiative de faire évoluer ses pratiques. L’agence de l’eau Seine-Normandie et le syndicat d’...
Département concerné : OISE
La commune de Douchy-Montcorbon, localisée dans le Loiret (45), est alimentée en eau potable par le forage de la Métairie captant la nappe de la Craie du Séno-turonien. Celle-ci, à dominante karstique, recueille des eaux turbides de surface chargées en nitrates et en produits phytosanitaires et des eaux de drainages agricoles. Afin d’améliorer la qualité de l’eau captée et de préserver la ressource, un programme d’actions a été validé et fixé par arrêté préfectoral le 1er août 2011. Ce dernier a été renforcé par la mise en place du contrat global Loing-en-Gâtinais. Une des actions proposées...
Département concerné : LOIRET
Un forage unique alimente en eau potable les 800 habitants de la commune de Rachecourt-sur-Marne. La remise en culture, en 2000, de prairies situées dans le périmètre de protection immédiate du captage, a entraîné une forte augmentation du taux de nitrates, allant jusqu’à rendre l’eau impropre à la consommation. Une longue bataille juridique et des mesures agro-environnementales ont permis la remise en herbe d’une grande majorité des surfaces qui ne l’était pas encore sur l’aire d’alimentation du captage. Ceci a permis la restauration de la qualité de l’eau.
Département concerné : HAUTE-MARNE
À Saints-en-Puisaye, dans l’Yonne, du côté de Toucy, la source des Gondards contribue à l’alimentation des 1 000 habitants de cinq communes. Située sur un territoire rural et agricole, cette source a atteint, dans les années 1990, des teneurs en nitrates qui excédaient largement le seuil de potabilité de 50 mg/l, au point qu’elle n’a plus été utilisée. La mobilisation des élus, du syndicat des eaux et des agriculteurs a néanmoins permis de restaurer les eaux de la source et de la rendre à nouveau propre à la consommation.
Département concerné : YONNE

Localisation des partages d'expériences